Articles

26
Jui
2012

Le samedi 3 mars 2012, les jeunes chasseurs de Vendée ont de nouveau été invités, comme en 2011, par Mr Perrocheau, maître d’équipage des Bois Verts pour assister à une chasse à courre au sanglier.

 Nos jeunes chasseurs, Nicolas et Marc, sont arrivés à 8h en Forêt de la Chaize le Vicomte afin d’effectuer les pieds, ou plutôt « faire le bois » comme on dit en vènerie. Ce moment de complicité entre le conducteur et le chien est essentiel pour connaître la présence de sanglier dans la forêt ou les boqueteaux alentours afin d’attaquer au bon endroit. Ce fut également l’occasion pour les boutons de nous faire partager leurs connaissances sur la vènerie du sanglier.

le valet de limier

Il est déjà près de midi, les suiveurs arrivent ainsi que la pluie mais ce n’est pas cela qui va nous décourager. Les chasseurs ayant fait le bois sont au rapport et après l’écoute de ceux-ci, le maître d’équipage décide d’attaquer dans un bois où un sanglier serait présent. Si l’on n’y trouve rien, il est décidé d’aller voir à l’autre brisée où une compagnie de quelques animaux serait présente. La fanfare est sonnée, la chasse peut commencer. Les chiens sont à la brisée et vite, on entend un chien, seul, donnant de la voix. Nous pensons alors qu’il est sur la voie d’un chevreuil puis c’est toute la meute qui récrit.

La meute est donc bel et bien créancée, le sanglier est lancé. D’ailleurs, il ne tarde pas à se rapprocher de nous, nous l’apercevons dans le fourré mais il nous voit également et ne coupe l’allée que plus loin. Nous l’estimons à 100 livres. Les chiens suivent et plus tard, le découpler est fait, la meute est au complet. La chasse retourne au cœur de la forêt de la Chaize mais au bout d’un moment, nous n’entendons plus rien, il faut se déplacer. Nous retrouvons les suiveurs mais s’en suit un long moment sans chasse, l’animal a pris beaucoup d’avance. Après une période creuse, les chiens réalisent un forlonger mais cela reste difficile et ils perdent finalement la voie du sanglier chassé. L’animal a gagné pour cette fois. Alors que nous étions retournés au point de rendez-vous, nous apprenons que la persévérance du maître d’équipage a payé car après de longues recherches dans le paysage bocager, un nouveau sanglier est lancé. D’ailleurs, il y avait toute une compagnie, cela correspond avec les pieds du matin. Malgré notre retard, nous retrouvons la chasse. Devant nous, nous pouvons voir la meute, à nouveau découplée, lancée à grande vitesse. Puis, ça y est, nous voyons le sanglier couper la route devant nous et les chiens sont proches. L’image est belle et l’émotion grandit. L’animal passe autour d’étangs, les chiens le collent et un ferme a même lieu. Nous courons derrière la meute puis c’est fini, les chiens sont aux abois, le maître d’équipage accoure, l’animal est servi.

C’est le moment pour les boutons de sonner l’hallali. Une fois le bracelet disposé sur le sanglier comme il doit l’être en Vendée, la laie est préparée pour la curée. Nous sommes mis à contribution pour peser l’animal, il accuse 150 livres sur la balance. C’est aussi le moment pour tout le monde de raconter comment il a vécu cette journée de chasse et d’entendre de belles histoires. Notamment ce jeune veneur qui décrit comme « magique » le rapprocher puis le lancer effectué par les chiens sur le deuxième animal de chasse, auquel nous n’avons pas assisté. Il fait maintenant noir, la curée va commencer. Les sonneurs, par leurs fanfares de circonstances, racontent le déroulement de la chasse. Les chiens, eux, attendent l’ordre pour avoir leur récompense, qu’ils ont largement méritée puis on ne les entend plus, la nappe (peau de l’animal) a été retirée. Nous remercions encore une fois l’équipage des Bois Verts qui est toujours prêt à accueillir les jeunes chasseurs Vendéens afin de partager leur passion. Le maître d’équipage a d’ailleurs lui aussi voulu nous remercier comme il se fait en vènerie. En effet, j’ai eu le privilège de me voir remettre les Honneurs par le maître d’équipage, qui souhaitait par ce geste mettre en valeur la présence des jeunes chasseurs. C’est sur ce moment rempli d’émotions que nous finissons cette journée, content et une fois de plus, conquis par la vènerie…

 

Affichages : 2440
Mis à jour le vendredi 29 mars 2013 22:33

Qui est en ligne ?

Nous avons 5 invités et aucun membre en ligne

Connexion

Copyright © 2014. ANJC
S5 Logo