Articles

03
Oct
2011
Les Associations de Jeunes Chasseurs de Loire-Atlantique et de Vendée se sont réunies pour organiser la quatrième édition de la Balade Cynégétique. Voici le récit de Sindy, adhérente de l'ADJC85, et guide pour l'occasion.

 

Samedi 10 septembre 2011, la commune de Corcoué sur Logne, située à la frontière entre la Loire Atlantique et la Vendée, organisait une fête champêtre à l’occasion de ses 40 ans. De nombreuses animations étaient organisées tout au long de l’après midi, et des annonces micro les présentaient régulièrement. L’une d’entre elles proposait une escapade d’une heure environ dans les bois et les champs proches de la fête.

 
Organisée par des jeunes chasseurs, cette balade prévoyait la découverte du monde cynégétique. Depuis l’allée centrale, de nombreuses personnes observaient le stand hésitant à se lancer. Les adhérents se sont donc approchés d’eux afin de leur proposer d’y participer en présentant les aspects ludiques et les intérêts liés à la découverte d’un monde peu connu (vu par les yeux des jeunes !). Sous le stand, il fallait remplir une « feuille de battue » sur laquelle chaque participant signait, acceptant ainsi les consignes des guides. Celles-ci étaient abordées par les guides de façon amusante, ce qui permettait de commencer la balade d’un bon pied et dans une bonne ambiance !
 
Tout au long de la balade, chaque groupe était guidé par deux jeunes chasseurs accompagnés d’un chien dynamique et affectueux.
Après une rapide présentation du chien, de son importance à la chasse mais aussi dans la vie de son maitre, l’équipe arrivait sur un stand au milieu du bois communal où d’autres jeunes chasseurs accompagnés de personnes d’expérience, présentaient les espèces et l’importance des bois et forêts.
Pour cette édition de la Balade Cynégétique, l’atelier était enrichi avec une ligne de battue, que s’apprêtait à traverser un superbe sanglier, l’occasion de parler sécurité et consignes de tirs.
 
 
Afin d’impliquer les participants, une recherche était ensuite lancée, façon chasse à l’approche, vers un grand cerf. Les bois de cerfs et de chevreuils dispersés dans les feuilles mortes permirent d’aborder les particularités liées aux deux espèces.
 
 
Après ce premier atelier, le groupe reprenait son chemin pour aller vers un second stand. Celui-ci, situé dans une «plaine», présentait l’importance de l’entretien et du lien agriculteur-chasseur afin de préserver ce milieu. Sur ce stand, les visiteurs partaient à la recherche de deux lièvres bien dissimulés.
Les discussions s’engageaient ensuite sur les plans de chasse petits gibiers, et les opérations de comptages de la faune sauvage, notamment les comptages nocturnes de lièvres.
 

Les guides dirigeaient ensuite le groupe vers un stand où étaient présentées la haie et toute son importance dans la biodiversité.
Afin de lier la haie à l’activité cynégétique, un chasseur était présent avec deux de ses furets pour que les personnes puissent les toucher, mais également comprendre une autre facette de la gestion de la faune sauvage : les reprises puis réimplantations de lapins dans des zones plus propices à leur développement.
 
Venait ensuite le stand du gibier d’eau, où une canne d’appel était présentée ainsi qu’un petit épagneul breton d’à peine 3 mois qui a fait « craquer » beaucoup de participants au détriment des jeunes animateurs ! Et pourtant, ces derniers n’ont pas manqué d’énergie pour mimer leurs scènes habituelles de chasse, à coup d’appeaux divers et variés, cachés derrière leur filet de camouflage !!
 
 
 
Pour clôturer cette balade, grande nouveauté de cette édition 2011, un milieu certes moins naturel, mais tout aussi important : « le chasseur dans la cuisine » !!
Sous les arbres, une grande table, une nappe blanche sur laquelle étaient répartis des livres de recettes, des photos de plats de gibiers, des documents sur la qualité de la venaison et bien sûr … une dégustation de différents pâtés de gibiers !!
Cela a permis aux participants de faire concrètement le lien entre le coup de fusil et le coup de fourchette ! Succès garanti !
 
 
Ainsi, les participants finissaient sur une note de dégustation tout en remplissant un questionnaire sur leur opinion suite à cette balade.
 
 

Cette quatrième édition de la Balade Cynégétique a de nouveau conquis la quasi-totalité de ses participants. A quand la prochaine ? Il est certain que les jeunes chasseurs de Loire-Atlantique et de Vendée, suite à cette première très bonne expérience en commun, sauront saisir l’occasion de réitérer l’opération.

A noter que cette balade cynégétique a nécessité la mobilisation de 28 bénévoles tout au long de la journée. Les jeunes chasseurs des ADJC44 et 85 ont pu bénéficier d’un renfort de qualité de la part de chasseurs, à l’esprit toujours jeune, de l’ACC St Jean.
Un grand bravo à tous pour ce joli travail collaboratif entre les trois associations.

 

Affichages : 3792
Mis à jour le lundi 26 décembre 2011 21:14

Qui est en ligne ?

Nous avons 10 invités et aucun membre en ligne

Connexion

Copyright © 2014. ANJC
S5 Logo