Articles

09
Mai
2011

La vie d'un chasseur ne s'arrête pas le soir de la fermeture pour attendre l'ouverture suivante. L'Association des Jeunes Chasseurs du Pas de Calais (AJC62) nous le prouve encore une fois ...

 

Un dimanche matin de mars, dans le marais beuvrygeois, une équipe de bénévoles n’a pas attendu que le soleil soit haut dans le ciel pour s’activer autour de la mare. Invités à venir (re)découvrir le marais, quatre membres de l’association des jeunes chasseurs ont fait le déplacement... sans qu’ils ne soient forcément les plus proches géographiquement du site. Certains sont arrivés tard, parfois la motivation au fond des poches, mais l’essentiel n’était-il pas de participer ?

 

Zoom sur l’aménagement des zones humides

Pour les plus aguerris en revanche, l’encombrement d’une roselière par d’autres espèces invasives ou l’aménagement d’un chemin de ronde autour de l’étang leur ont donné bien du fil à retordre. Côté jeunes chasseurs, l’abnégation du vice-président de l’AJC 62 à débarrasser le chantier de branches fraîchement coupées (par ses soins) lui aura coûté une veste polaire. On lui avait pourtant bien dit de ne pas trop s’approcher du feu…

S’agissant d’une journée découverte, les jeunes chasseurs ont aussi pu faire le tour des lieux, discuter des contraintes de gestion d’une zone humide, observer et poser une multitude de questions. Novice en matière de chasse au gibier d’eau, Aurélien n’a pas résisté à la tentation d’entrer dans une hutte et poser la tête derrière les « guignettes », histoire de contempler quelques canards et autres rallidés se disputer le plan d’eau.

 

 

Endossant le rôle du professeur, Matthieu Deseure, l’animateur de la fédération régionale des chasseurs s’est quant à lui prêté au jeu des questions, une fois terminé son exposé sur la gestion des mares.

 

 

Merci les Albrans !

Repus après un repas typé « auberge espagnole » et bien que fatigués par des allers retours en « waders » dans des fonds vaseux, les participants au chantier-nature en ont quand même redemandé.
Dommage pour ces autres qui ont de fait zappé une journée enrichissante, tant sur le plan de l’apprentissage des techniques d’aménagement d’une zone humide, qu’en matière de convivialité.

 

Pour Les Albrans, cette journée au cœur du marais s’est inscrite dans le cadre de la journée internationale de l’eau (22 mars)… avec deux jours d’avance. Pour cette association aux multiples casquettes (détails sur le blog http://albransbeuvry62.over-blog.com), le chantier est colossal, mais il est formateur et passionnant.

En apportant son aide lors de cette journée, l’AJC 62 tenait à remercier Les Albrans pour la mise à disposition de plusieurs nuits de chasse à la hutte, sur le marais, lors de la dernière saison. Il faut dire que Paule, Philippe, Dominique et Jonathan avait réservé un accueil des plus chaleureux aux Jeunes Chasseurs de Meurthe-et-Moselle et du Territoire de Belfort dans le cadre des échanges inter-Adjc.

Affichages : 2970
Mis à jour le mardi 5 juillet 2011 19:57

Qui est en ligne ?

Nous avons 17 invités et aucun membre en ligne

Connexion

Copyright © 2014. ANJC
S5 Logo