Articles

14
Jan
2009
Le 04 octobre 2008, l’ADJC44 a organisée, en compagnie de l’Amicale de Chasse de la Grande Allée, à St Colomban (44), une après-midi découverte de la chasse au vol présentée par deux jeunes fauconniers professionnels. Ludovic revient sur cette expérience.
 
La fauconnerie est l’art de dresser un rapace dans le but de capturer une proie sauvage dans un milieu naturel.
Nathalie BOTHOREL et Damien MOREAU (les 2 fauconniers), nous indiquent que la chasse au vol existe depuis 3.500 ans. Elle proviendrait des hauts plateaux d’Asie centrale. Louis XIII, roi passionné de fauconnerie possédait 300 oiseaux dressés pour chasser Hérons, Corneilles, Perdrix…

Aujourd’hui, les fauconniers ont l’obligation de détenir un certificat de capacité d’élevage, une autorisation préfectorale de détention, de transport ainsi que le permis de chasse validé.
L’association internationale de fauconnerie fédère 8300 fauconniers au sein de 38 pays.
On distingue la chasse de haut vol (faucon pèlerin, gerfaut-sacré pour chasser le pigeon) et de bas vol (buse de Harris et buse à queue rousse pour chasser au sol (lapin, lièvre…).
Apres cette présentation théorique, nous assistons à plusieurs actions de chasse.

Une buse de Harris est posée sur un gant de cuir et coiffée d’un chaperon cachant la vue. Nous nous dirigeons vers les vignes et prairies. La chaperon retiré, la buse fait le gué dans les peupliers puis aperçoit un lapin dans la vigne.
Elle fond à plusieurs reprises sur l’animal, qui manifestement persiste à rester dans la vigne, sa seule chance de rester en vie. Des poursus en guise de récompense sonnaient la fin de la première traque.
Les six autres oiseaux ont ensuite découvert à leur tour le territoire de chasse, avec sa grand allée de chêne Nevelus fort appréciés par la buse à queue rousse, qui posée dans un de ces derniers, n’était pas décidée à chasser.

Cette démonstration de complicité entre l’oiseau et le fauconnier est avant tout une belle découverte de la nature. Ainsi nous remercions sincèrement Nathalie et Damien pour nous avoir fait partager leur passion qui est devenue leur métier. Les journalistes du  Courrier du Pays de Retz et de Ouest France, présents ce jour là, ont rédigé deux articles qui sont parus la semaine suivante constatant une fois de plus le dynamisme des jeunes chasseurs.
Affichages : 7438
Mis à jour le vendredi 28 août 2009 19:48

Qui est en ligne ?

Nous avons 10 invités et aucun membre en ligne

Connexion

Copyright © 2014. ANJC
S5 Logo