AccueilActualitésLa vie des associations /  chasse en baie d'Authie

Depuis le 1er août, les amateurs de gibier d’eau et de grands espaces occupent une partie du domaine public maritime pour une chasse des plus traditionnelles et populaires. Les jeunes de l'AJC62 sont en première ligne en baie d'Authie.

 

 

Canards de bords de mer
« Il faut vraiment avoir l’œil bien ouvert pour voir du canard voler à cette heure-là. » Six heures passées de quelques minutes, deux silhouettes empruntent le chemin de terre qui longe l’Authie, depuis le lieu-dit du Pont à cailloux. Thomas, qui entame sa troisième saison de chasse en baie avait bien raison. En attendant que le soleil veuille bien commencer à se montrer, de gros nuages empêchent la lune de jouer les halogènes. 
« À l’ouverture (le samedi 1er août), il a fallu attendre aussi, mais là, il y avait plus de monde. C’est normal, c’était la première. » Dans un ciel encore noir, tout juste peut-on apercevoir des formes fuyantes dans le ciel. Quelques battements d’ailes ont vite fait hors de portée la volée de canards. Quatre sarcelles. La prochaine fois, il faudra être plus attentif pour tenter un rappel plus convaincant, tandis que les appelants posés sur la mare n’ont pas fait leur boulot.

De l’aube au crépuscule
Après un bon quart d’heure de marche dans un sol mi-sableux, où se mêlent les grandes herbes, le duo a trouvé son lieu d’affût pour la matinée : une hutte pour laquelle le propriétaire leur a laissé le droit de s’installer en son absence. Un emplacement de choix, selon le plus habitué des lieux, puisqu’elle se situe à seulement quelques encablures des bords de l’Authie. Ainsi, aux premières heures du jour, il n’est pas rare d’y apercevoir des volées de canards ou quelques limicoles suivre le cours du fleuve. 
Julien, dont c’est la première année de chasse en Baie, n’en revient toujours pas. Et interroge son complice sur le vol de telle ou telle espèce entre-apercues, parfois à plusieurs centaines de mètres.
En effet, on ne peut que rester pantois devant la multitude d’oiseaux qui transitent par la bande côtière. Dans le ciel, on se marre. Enfin, un peu plus que s’il s’agissait de chasseurs plus expérimentés. Comme ces deux autres sarcelles qui ont pris le temps de survoler la mare pour rejoindre un horizon où des couleurs chaudes ont commencé à remplacer le noir.
Comme toutes les chasses d’affût, la chasse du gibier d’eau à la passée demande de la patience et de prendre le temps d’observer. « Tout à l’heure, on ira sur la plage, avance Thomas. Une fois que le soleil sera complètement levé. »
Pour 55 euros, Thomas et Julien adhèrent à l’association des chasseurs maritimes de l’Authie Nord. Un sésame qui leur permet de chasser sur une partie du Domaine public maritime, depuis le 1er août. Soit bien avant que les chasseurs qui pratiquent la chasse au gibier d’eau dans les marais intérieurs (21 août).

Là encore, une chasse différente, à la botte ou au trou (caché dans un trou creusé dans le sable). Mais avant, c’est l’heure du petit déjeuner. Trois bonnes heures se sont écoulées, ponctuées du passage de quelques oiseaux – et beaucoup de mouettes et de cormorans – sans que les deux chasseurs aient eu l’occasion de tirer.

Vase et moustiques, « c’est ça la baie »
En empruntant le chemin qui les ramènent à leur véhicule, une intuition sans doute. Thomas s’éloigne, pour longer le bord de la rivière, tandis que Julien garde sa position. En tournant la tête, les sourcils froncés, le second aperçoit un oiseau de petite taille fondre sur lui. Il n’y a pas de doute possible. Il s’agit bien d’une bécassine, et pas un de ces chevaliers cul-blanc avec lequel on peut la confondre. Le limicole le survole, tapi dans l’herbe. Pan, pan. Et croyant la voir s’éloigner, la bécassine rejoint le sol, une aile brisée, quelques grenailles dans le poitrail. « Il y a bien longtemps que je n’en avais pas tiré une ! » se réjouit Julien.
Le retour au parking est l’occasion d’interroger les deux jeunes chasseurs sur leur motivation. Pour Thomas, chasser sur le domaine public maritime, « c’est pouvoir commencer la saison de chasse plus tôt et avoir l’opportunité un gibier spécifique au DPM et surtout des limicoles. » En tant que jeune chasseur, Julien apprécie de pouvoir découvrir un mode de chasse différent et accessible. Le casse-croûte, pour les chasseurs à la passée ou à la botte se fera dehors, en plein-air. « Et tant pis s’il y a des moustiques ! C’est aussi ça la chasse en Baie ! » s’exclame Julien.
Partis en direction de La Madelon, la fin de matinée réserve aussi d’autres surprises. Devant soi, de grandes étendues de sable et d’herbes salées. « Au fond, c’est le delta de l’Authie » montre Thomas. Et de l’autre côté du fleuve, la part de l’espace public concédé par l’Etat à l’Association des chasseurs maritimes de l’Authie Sud. Au détour d’un gué, il n’est pas rare de voir s’envoler à tire d’ailes un couple de limicoles ou même un canard, supris.  Mais vers 13h30, il est temps de remonter vers les berges, en évitant le piège de la marée. Sinon, plus qu’une seule solution : « grimper sur le toit d’une hutte, explique Thomas. Comme ce sont des huttes flottantes, elles montent ou descendent avec la marée. »
L’autre piège, lorsque l’on chasse à la botte, c’est la vase. « On peut rapidement s’entiquer jusqu’aux genoux si on ne fait pas attention » prévient Julien, en connaissance de cause.

Chasse rude et sportive
« La chasse est interdite sur certaines zones. Et en particulier là où on peut croiser des promeneurs » explique Thomas. Qui constate que panneaux ou pas sur le sable, les promeneurs sont partout. « C’est sûr, il faut faire attention, mais la cohabitation se passe bien. La Baie est à tout le monde ! »
Paradoxalement, c’est peut être entre chasseurs que les relations sont les moins cordiales. « Comme partout, il y a des jaloux, mais dans la plupart des cas, tout se passe bien. » Au bord des sables, la concurrence n’en est pas moins rude, sportive.
À la vue d’une volée d’oiseaux, les sifflets fusent de partout, avec plus ou moins de naturel. « On peut acheter des appeaux, mais le mieux, ça reste d’apprendre avec des chasseurs qui pratiquent déjà. » Entre les coups de feu, et les sifflets, difficile de faire la sieste durant la journée. Le soir venu, une fois la passée terminée (maximum une heure après le coucher du soleil), nul besoin d’une berceuse. L’air salin, le lever matinal et les kilomètres parcourus suffiront bien à endormir les plus passionnés de cette chasse traditionnelle.
 

 

Les Brèves

Simulateur de tir pour l'ADJC 16

 

le SAMEDI 8 AOUT, l'ADJC 16 organise une après-midi au simulateur de tir de l'armurerie SDC à Chateaunernard, pour seulement 15€ au lieu de 29.



Venez avec votre carabine ou fusil afin de pratiquer du tir sur petits gibiers (canard, faisan...), gros gibiers (cerf, sanglier...) ou en mode tir sportif (sanglier courant, rabbit...)...
Excellent exercice pour corriger et voir les trajectoires de vos tir !!



Pour le bon déroulement de cette demi-journée seulement 7 places sont disponible sur RESERVATION au 0683655291 ou sur Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

ADJC 89 invité en forêt d'Orthe

Samedi 14 février, L'ADJC 89 aura l'honneur d'être invité à la prestigieuse chasse des centaines en forêt d'Othe.
Les places seront attribués à la demande des membres et en privilégiant ceux qui se seront investi durant l'année dans l'association. Ceci en guise de récompense ( ce qui est normal) pour la fête de chablis, notre repas annuel. Etc
...
Mais ne crainniez rien, l'année prochaine il y aura des places, pour les personnes qui se seront investis.

L'ADJC 17 chasse le gros

Nous sommes invités le 18 Janvier 2015 pour une chasse au sanglier dans un parc sur la commune de Le Vigeant (86150). Le Rendez-vous est à 8h30 au Domaine de Les Fouillarges.
Pour ceux qui désire, un casse-croûte vous sera offert à 8h30. Ensuite nous partirons à la chasse au sanglier. Et pour clôturer la journée, un repas nous sera offert....

Si toutefois il y aurait des non-adhérents qui voudraient participer à la journée, le casse-croûte et le repas seront payant ( 10 euros les deux repas )

Dernier délai pour les inscriptions le 10 Janvier 2015
- par mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
- par tél : 06 71 88 67 63 (sms possible)
- par Facebook sur cette publication.
(Les adhérents restent prioritaires à l'inscription)
Le gilet et la corne sont obligatoires. Les tireurs peuvent utiliser fusil ou carabine.
En Saint-Hubert,

Battue pour l'ADJC 16

L'ADJC 16 est invités pour une battue le samedi 31 JANVIER sur la société de chasse de Mainxe.

Casse croûte à 7h30, il vous sera offert. Début de chasse vers 8h15.
Plan de chasse de 5 chevreuils, prévoir carabine et balle au cas où il y est du sanglier.

Le rendez-vous est au stade de foot de Mainxe vers 7h15.
Réservation auprès de Mathieu 0671157748, par email Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. ou sur Facebook.

Association Des Jeunes Chasseurs du JURA

Plusieurs journées de reprise de chevreuils sont organisées dans la Marne à Trois Fontaines au cours du mois de février. Nous proposons d'organiser une sortie e...n participant à une de ces journées.
Si vous êtes intéressé merci de le communiquer rapidement à Marc (06.31.75.47.79) et d'indiquer les dates auxquelles vous seriez disponible.

Dates proposées:
-Mardi 03/02
-Samedi 07/02
-Jeudi 12/02
-Vendredi 20/02
-Samedi 21/02
-Jeudi 26/02 (vacances scolaires).

Merci de répondre assez rapidement pour permettre une bonne organisation.

 

Vous trouverez des vidéos de reprise en suivant ces liens:

https://www.youtube.com/watch?v=rNpk4zXXzxw

http://www.dailymotion.com/video/xnhwzi_cctar-reprise-de-chevreuils_webcam

 

 

Ball trap privé de l'ADJC 02

L'ADJC 02 organise son ball trap privé sur la commune de Viry Noureuil, un petit challenge est organisé pour les adhérents. Buvette et restauration sur place.

ADJC 16

L'Associaiton des Jeunes Chasseur de la Charente organise pour la deuxième fois sa soirée dansante/apéro-dinatoire le samedi 6 septembre à partir de 20h30 à la salle des fêtes de Saint Saturnin. Renseignement  Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. ou 06.83.65.52.91

Qui est en ligne ?

Nous avons 106 invités et aucun membre en ligne

Connexion

Copyright © 2017. ANJC
S5 Logo